[Accueil] MÉTHODE EN TROIS ÉTAPES POUR ACCORDER LE PARTICIPE PASSÉ DANS UN VERBE PRONOMINAL
Étape 1 :
Vérifier si le verbe a un complément d'objet direct. * voir la remarque à la fin de la page
N.B. : Le complément d'objet direct peut être le pronom ( me, te, se, nous, vous, se ).
Si la réponse est OUI, faire accorder le participe passé ave ce c.o.d.
seulement si ce dernier est placé avant le verbe,
sinon laisser le verbe à la forme invariable (qui est celle du masculin singulier).
Si la réponse est NON, passer directement à l'étape 2.


Étape 2 :
On sait, après l'étape 1, qu'il n'y pas de c.o.d. ( complément d'objet direct ).
Regardons maintenant seulement le pronom ( me, te, se, nous, vous, se ).
Si ce pronom est complément d'objet indirect, le participe passé est invariable.
Si ce pronom n'est pas complément d'objet indirect, il faut passer à l'étape 3.


Étape 3 :
On sait qu'il n'y pas de complément d'objet direct ( étape 1 ) et que le pronom ( me, te, se, nous, vous ,se ) n'est pas complément d'objet indirect.
Alors le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le sujet.



Le participe passé de se plaire (plu) et ses composés sont invariables ainsi que le participe passé de se rire de ( ri ).
Résumé 1) il y a un c.o.d., 2) il n'y a pas de c.o.d. et le pronom est c.o.i du verbe, 3) pas de c.o.d. et le pronom n'est pas c.o.i. du verbe.
exemple 1: Les deux fillettes se sont téléphoné téléphoné ou téléphonées).
Les deux fillettes ont téléphoné qui ? quoi ? - Pas de réponse, donc pas de c.o.d.
On passe alors à l'étape 2
Les deux fillettes ont téléphoné à qui ? - l'une à l'autre ( le pronom se ici ) :
le pronom se est c.o.i. donc téléphoné est invariable
Réponse finale : Les deux fillettes se sont téléphoné.
exemple 2: Les fillettes se sont éloigé ou éloignées de la maison.
Les deux fillettes ont éloigné qui ? quoi ? - Pas de réponse, donc pas de c.o.d.
Les deux fillettes ont éloigné à qui ?à quoi ? - Pas de réponse, on passe don à l'étape 3.
Le participe passé s'accorde avec fillettes au féminin pluriel.
On écrit donc : Les deux fillettes se sont éloignées de la maison.
exemple 3 les droits qu'ils se sont arrogé ou arrogés.
Ils se sont arrogé quoi ? - que mis pour droits, masculin pluriel.
Il y a un c.o.d. Ce c.o.d. est-il avant le verbe ? - oui.
On acorde le participe avec que mis pour droits.
On écrit donc : les droits qu'ils se sont arrogés.
n.b. : L'accord ne se fait pas avec ils. Le verbe s'arroger se conjugue toujours à la forme pronominale.
Remarque
Le complément d'objet direct est le mot ou l'expression qui répond à la question QUI ? ou QUOI ? posée après un verbe.
Il ne se rapporte pas au verbe grâce à une préposition. Ex. : Je vois Marie.
Le complément d'objet indirect est le mot ou l'expression qui répond à la question À QUI ? DE QUI ? ou À QUOI ? DE QUOI ? posée après un verbe.
Il se rapporte habituellement au verbe grâce à une préposition. Ex. : Je parle à Marie.
Retour